LES RENDEZ-VOUS AVEC LE MEXIQUE

A PARTIR DE 4 ANS

35 minutes

Les légendes du Mexique prennent souvent l’allure de courtes fables dans lesquelles hommes, animaux et esprits se côtoient et s’affrontent.

La mort y est omniprésente et sans gravité, et le perdant y est très souvent confronté !

Mais c’est presque dans un éclat de rire qu’on nous annonce le sort de l’infortuné…et on passe à l’histoire suivante.

Les RENDEZ-VOUS MARIONNETTIQUES AVEC LE MEXIQUE, sont une invitation au voyage, à la rencontre avec une autre culture, en gardant la brièveté et la légèreté de ces légendes dans lesquelles les dénouements sont comme emportés par un souffle de vent.

Elles portent une part de mystère et d’inconnu…comme tout voyage

PETITE QUEUE ET LONGUES OREILLES

Autrefois, il y a très longtemps, le soleil vivait encore sur la terre.

Il était bûcheron et allait tous les jours en forêt abattre des arbres pour faire de la place et cultiver son champ de maïs.

Mais chaque matin, les arbres qu'il avait coupés au prix d'un gros effort avaient repoussé.

Une nuit, il se cacha et découvrit les coupables. Le chevreuil et le lapin chantaient et dansaient dans un rituel et faisaient repousser les arbres. Le soleil en colère les saisit par la queue, et en voulant lui échapper, les deux compères tirèrent si fort que leur queue resta dans les mains du bûcheron.

Puis, rattrapés par les oreilles, ils tirèrent à nouveau pour s’échapper et leurs oreilles fermement maintenues s'allongèrent. Pour les punir, le soleil les condamna à rester ainsi, avec une petite queue et de longues oreilles.

LE COYOTE MUSICIEN

Le coyote affamé rencontra le lapin et lui fit naïvement part de son intention de le manger.

Le lapin le détourna de son projet en lui demandant de jouer de la guitare qu’il portait sur son dos, et se mit à danser tout en cherchant une idée pour échapper à la dent du coyote. Il détourna facilement son attention, s’enfuit à toutes jambes et traversa d’un bond la rivière.

Mais il n’en resta pas là… Il fit croire au coyote, resté penaud sur l’autre rive, que le reflet de la lune dans l’eau était un gros fromage et qu’il suffisait pour l’avoir de boire l’eau de la rivière. Le coyote se retrouva immobilisé, le ventre lourd, rempli d’eau…encore une fois possédé par la ruse du lapin.

LA SORCIERE QUI N’AVAIT PAS DE PEAU

C’est l’histoire d’un mauvais esprit qui terrorisait les pauvres gens. C’était celui d’une vilaine sorcière qui se dissimulait sous la forme d’une jeune femme et qui, la nuit venue, laissait sa peau et ses habits. Il ne restait d’elle qu’un squelette qui s’envolait pour faire ses mauvais tours.

Un jour trois jeunes garçons la suivirent intrigués et découvrirent son stratagème. Ils répandirent du sel sur la peau abandonnée dans le cimetière, si bien que la sorcière fut incapable de la remettre sur ses os. Le sel empêchait la peau de coller ! Et comme il se doit, la sorcière disparut à tout jamais.

LE LAPIN ET LE COYOTE

Une vieille femme tend un piège au lapin qui mange les légumes et les fruits de son jardin, à l’aide d’une petite poupée de cire enduite de colle.

Le lapin pris, elle l’enferme dans un filet et va chercher de l’eau au puits pour le faire bouillir.

Le lapin fait croire au coyote qui passait par là qu’on veut l’obliger à épouser une jolie femme, mais que lui ne veut pas se marier ! Il préfère se débrouiller tout seul !

Il propose au coyote, intéressé par le mariage, de prendre sa place…et à son retour,

c’est le coyote que la vieille femme trouve dans le filet … et mit à bouillir dans le chaudron.

ADAPTATION ET MISE EN SCÈNE :

Laurence Belet et Martine Dargent

PHOTOGRAPHIE : Baptiste Hamousin

COSTUMES : Noémie Le Tilly

L'EQUIPE

 

Théâtre du Chamboulé  - 20 rue de Sologne 31700 Blagnac

Diffusion    06 58 84 88 20  - diffusion@chamboule.org

Production 06 85 84 08 98 - theatreduchamboule@gmail.com

Artistique  Martine Dargent 06 79 71 93 83

© 2015  Théâtre du Chamboulé - Création graphique HAKUNA